Illustration représentant 5 personnes en formation
Le sens des responsabilités, l’éthique du service public, la capacité d’adaptation et la flexibilité, le sens de l’écoute et de la communication sont les compétences sociales retenues pour l'ensemble du personnel de l'administration. | Illustration BIC (MG)
Santé au travail

Bien-être au travail: des formations en ligne pour mieux vivre ensemble

En 2021, le Conseil d’Etat renforce les dispositifs de formation du personnel. Le but? Sensibiliser aux enjeux que représentent le bien-être au travail, la diversité culturelle, l’inclusion, la non-discrimination et le harcèlement sexuel. Coup de projecteur sur cette nouvelle offre de formations en ligne.

Le sens des responsabilités, l’éthique du service public, la capacité d’adaptation et la flexibilité, le sens de l’écoute et de la communication sont les compétences sociales retenues pour l'ensemble du personnel de l'administration. | Illustration BIC (MG)
2 minutes de lecturePublié le 08 mars 2021

En 2018, plusieurs compétences sociales ont été définies comme base requise pour l’ensemble du personnel de l’administration. Il s’agit du sens des responsabilités, de l’éthique du service public, de la capacité d’adaptation et de la flexibilité, du sens de l’écoute et de la communication.

«L’éthique du service publique présuppose d’intégrer des pratiques managériales favorisant la mixité dans les équipes comme le genre, l’âge, l’origine, la culture.» précise Céline Bertrand, responsable de secteur au Service du personnel de l’Etat de Vaud (SPEV). Ces pratiques visent à favoriser la diversité et garantir l’intégrité des personnes dans leur activité professionnelle.

Faire cohabiter plusieurs visions du monde

Lorsque des êtres humains travaillent ensemble, ils parlent. Ils parlent pour communiquer leurs besoins, organiser le travail, poser leurs limites face aux autres ou encore exprimer qui ils sont. «Savoir bien écouter et bien communiquer est fondamental pour instaurer des relations professionnelles saines», explique Mélanie Bailly, chargée de communication au SPEV. En effet, encourager la diversité dans les équipes va de pair avec l’exercice délicat de faire cohabiter plusieurs visions du monde au même endroit. Ces visions parfois se contredisent drastiquement. «L’écoute et la communication génèrent un impact sur la reconnaissance et le respect mutuel. Ces derniers vont donner du sens à l’activité des membres de l’équipe et agir directement sur le bien-être au travail.», détaille Céline Bertrand.

Trois thèmes

Pour 2021, trois thèmes sont abordés pour favoriser une bonne écoute et une bonne communication interpersonnelle. Chacun de ces thèmes s’adressant soit aux cadres dans leur pratique, soit à l’ensemble du personnel de l’administration.

Les thèmes «santé» et «sécurité au travail» proposent des conseils et ressources permettant de mieux comprendre l’enjeu de la santé au travail. «La prévention de la santé passe aussi par la prévention de la souffrance au travail. Cette souffrance impacte directement le sentiment de sécurité et de confiance que chacun peut ressentir sur son lieu de travail.», souligne Mélanie Bailly. Développé par le SPEV, en collaboration avec Unisanté, ces deux modules de prévention traitent de la fatigue, du stress, de la démotivation, de l’équilibre entre vie privée et professionnelle.

Faisant la promotion d’une culture inclusive non-discriminatoire et respectueuse des individus, deux modules de e-learning débouleront sur le sujet en mai. En juin, c’est un programme de prévention de lutte contre le harcèlement sexuel qui sera disponible. Il inclura un e-learning de soutien à l’application de la directive du Conseil d’Etat sur la prévention et le traitement du harcèlement sexuel au sein de l’Etat de Vaud.

Un e-learning pour le recrutement dès mars 2021

Les cadres de l’administration jouent un rôle central dans la diffusion de la culture inclusive, et ce dès le recrutement. Les spécialistes du SPEV et du Service du personnel de la Ville de Lausanne, ont construit un e-learning destiné aux cadres qui recrutent. Il vise à partager les bonnes pratiques et éviter les risques de discrimination à l’embauche.

Vers de nouveaux horizons

La promotion de la culture institutionnelle serait-elle donc restreinte au tout digital dans la formation ? «La tendance au SPEV n’est pas au tout digital, rassure Céline Bertrand. Les e-learnings permettent d’inviter chacune et chacun à être acteur du développement de cette culture inclusive et pas seulement les cadres». La liberté d’organisation qu’offrent les e-learnings permet aux personnes intéressées de suivre ces formations au moment qui leur convient le mieux. A noter que des formations présentielles en lien avec les différentes thématiques complèteront l’offre de formation. Elles permettront d’approfondir les réflexions et apprendre des uns et des autres à comment mieux vivre ensemble. (MD)

Continuez votre lecture