Culture

Le lapin de Pâques est un lièvre brun !

Qui a déjà vu le lapin de Pâques avec sa hotte remplies d’œufs colorés ? Si nous trouvons effectivement de jolis œufs décorés, nulle trace du poseur… d’œufs. Et pour cause l’autre nom du lapin de Pâques est le lièvre de Pâques...

1 minutes de lecturePublié le 30 mars 2021

Animal taillé pour la vitesse, le lièvre brun ou lièvre européen peut littéralement prendre la poudre d’escampette. Il court entre 60 et 70 Km/h, avec des pointes à 80 Km/h. Il peut faire des bonds de trois mètres de long et sauter jusqu’à deux mètres de haut, de quoi laisser tomber quelques œufs de Pâques dans les fourrés, au passage.

Animal solitaire, sauf en période de reproduction, le lièvre se différencie des lapins de garenne qui vivent en colonies très hiérarchisées et dirigées par un couple dominant. Le mot garenne désigne d’ailleurs la colonie en elle-même, c’est-à-dire le réseau de terriers que ces lapins creusent. Les terriers sont connectés par des galeries. La garenne peut s’étendre jusqu’à quatre hectares. Le lièvre brun lui, est un habitant discret des champs et des lisières de forêts. Il vit dans une dépression à même le sol, et non dans un terrier.

Le lièvre variable, une espèce alpine de lièvre, qui vit à plus de 2'000 mètres de haut, expert du camouflage. Image l Lillian - stock.adobe.com

Le lièvre brun ne se rencontre guère à plus de 1'500 mètres d’altitude, au contraire du lièvre variable, une espèce alpine de lièvre, qui vit à plus de 2'000 mètres de haut. Le lièvre variable est un spécialiste du camouflage. Dans les paysages blancs de l’hiver, il revêt un pelage immaculé pour se fondre dans le paysage. Les dérangements causés par les pratiquants de sports d’hiver constituent un véritable danger pour lui alors qu’il a besoin de repos en hiver. A noter que le lièvre variable, tout comme son cousin de plaine, bénéficie dans le canton de Vaud d’une période de protection s’étendant du 1er janvier au 30 septembre.

Le lapin de Pâques est un lièvre brun. Image l prochym - stock.adobe.com

On reconnaît un lièvre brun à plusieurs choses. Il mesure entre 48 et 70 centimètres de long pour environ 30 centimètres au garrot. Son poids peut aller de 2,5 kilos pour les plus légers, à 7 kilos. Il est reconnaissable à son ventre blanc, sa fourrure fauve qui ne change pas en hiver, et ses longues oreilles. Elles mesurent entre 9 et 15 cm de long et sont chacune ornées d’une tache noire à leur extrémité. L’odorat et l’ouïe du lièvre sont très fins pour compenser sa myopie ; bien que sa vision lui permette de voir à 360°. Herbivore, il aime se régaler de plantes sauvages, de bourgeons, de jeunes plantes cultivées, d’écorces, de fruits, de graines. Avis aux amateurs, une carotte pourrait même l’attirer. Qui sait, avec un peu de patience, certains auraient peut-être la chance d’apercevoir le lièvre de Pâques ? (MD)

Continuez votre lecture