«La Gazette» a elle aussi caché ses oeufs de Pâques dans ce numéro...à vous de jouer...en toute sécurité! Vous trouverez les instructions du jeu à la fin de cet article. Illustration I BIC - Marion Giroud

Les œufs de Pâques se cachent aussi dans les ordinateurs

Les pros de la programmation s’amusent parfois à glisser des astuces inoffensives et ludiques, appelées «easter eggs», dans leurs lignes de codes. Cette joyeuse pratique a-t-elle aussi cours au sein de l’informatique cantonale ? Le secret est bien gardé !

«La Gazette» a elle aussi caché ses oeufs de Pâques dans ce numéro...à vous de jouer...en toute sécurité! Vous trouverez les instructions du jeu à la fin de cet article. Illustration I BIC - Marion Giroud
2 minutes de lecturePublié le 30 mars 2021

Les easter eggs, ou si vous préférez «œufs de Pâques» en français, font aussi partie du langage informatique. Bien connue dans le milieu de la programmation et du développement applicatif, cette pratique consiste à cacher des fonctions totalement inoffensives dans les lignes de codes, qui laissent apparaître des messages secrets si l’on active les bonnes touches ou si l’on clique au bon endroit.

Ces astuces ne sont pas des bugs, et encore moins des virus. «Ces codes ne se propagent pas et ne détériorent absolument pas les programmes. Ce sont des private jokes, qui permettent, par exemple, de cacher des signatures, de glisser des images ou des vidéos, ou de faire des clins d’œil aux initiés», explique cet ingénieur informaticien à la Direction générale du numérique et des systèmes d’information (DGNSI), qui restera anonyme.

«Ces codes ne se propagent pas et ne détériorent absolument pas les programmes. Ce sont des private jokes, qui permettent, par exemple, de cacher des signatures, de glisser des images ou des vidéos, ou de faire des clins d’œil aux initiés»

Ingénieur informaticien à la Direction générale du numérique et des systèmes d’information (DGNSI)

Petits délires d’informaticiens

Les créateurs de moteurs de recherche, tels Google ou Firefox, sont réputés pour s’adonner à ce type d’exercices ludiques. Un exemple ? Si vous ne craignez pas le mal de mer, activez Google et inscrivez « do a barrel roll » dans la barre de recherche… Idem chez Firefox, avec «about:robots», et vous recevrez un message pour le moins inattendu… Des exemples comme ceux-ci, il en existe des milliers. A la DGNSI aussi ? « A ma connaissance, les easter eggs se pratiquent très peu chez nous. Mais, qui sait ? » dit en souriant notre interlocuteur. Un de ses collègues renchérit mystérieusement : « Moi, j’en connais au moins un ! » On n’en saura pas davantage…

L’attrait du secret

De tout temps, les créateurs ont aimé les codes cachés ou les langages secrets. Dévoilant des images coquines ou symboliques par de savantes distorsions de la perspective, les anamorphoses des peintres, qui ont fleuri dès la Renaissance, sont un modèle du genre, de même que les acrostiches des poètes, livrant en toute discrétion des mots en lecture verticale. Laissant apparaître le portrait de Louis XVI ou de Napoléon dans l’ombre de leur pommeau, les cannes séditieuses des royalistes ou des révolutionnaires français appartiennent elles aussi au patrimoine artistique de ces jeux subtils de cache-cache qui amusent les êtres humains depuis la nuit des temps.

L’easter egg codé glissé dans un ordinateur ou l’œuf en chocolat dissimulé au fond du jardin s’inscrivent donc dans une longue et belle tradition, qui réjouit les esprits facétieux. N’attendons plus : amusons-nous ! (MHJ)

Pour en savoir plus sur les easter eggs :

L'explication des «easter eggs» par wikipedia

Quelques exemples d' «easter eggs»

Les easter eggs de la Gazette

Trouvez tous les «easter eggs» interactifs !

Chères lectrices, chers lecteurs, votre curiosité est mise à l'épreuve. Dans ce numéro spécial de la Gazette, cinq articles cachent chacun un «easter egg»...

Pour les découvrir (en toute sécurité), munissez-vous de votre clavier.

Mais comment faire ?

Un animal connu des fêtes de Pâques, en cinq lettres, a caché les easter eggs dans la Gazette. Grâce à votre clavier d'ordinateur*, choisissez la première lettre qui compose le nom de cet animal bondissant ! Sur chaque article, pressez sur une lettre qui compose le nom de l'animal. Et si c'est la bonne lettre, alors l'article répondra par une interaction.

À vous de jouer et surtout bon week-end Pascal

* Malheureusement, ces easter eggs ne sont pas visibles sur mobile.

Sur le même thème

Continuez votre lecture